Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
occitan-aude.over-blog.com

LETRA DOBÈRTA DE L'IEO-AUDE ALS DEPUTATS AUDENCS

21 Janvier 2016 , Rédigé par Mirelha

LETRA DOBÈRTA DE L'IEO-AUDE ALS DEPUTATS AUDENCS

* Vòte negatiu a l'Amassada nacionala : http://www.jornalet.com/editorial/6271/vergonha-a-lassemblada-nacionala-francesa

Lo punt de vista de Paul Molac : http://paulmolac.bzh/rejet-de-ma-proposition-de-loi-sur-les-langues-regionales-un-coup-de-trafalgar-deplorable/

Las discutidas del 14 de genièr :

http://www.assemblee-nationale.fr/14/cri/2015-2016/20160102.asp#P698753

 

Lo corrièr de l'IEO-Aude a Maria-Elena Fabre, Joan-Paul Dupré e Joan-Claudi Pérez, en data del 19 de genièr :

L'Institut d'Estudis Occitans-Aude ten a vos faire part de son malcòr en seguida de la discutida parlamentària de dijòus passat 14 de genièr sus la proposicion de lei en favor de las lengas regionalas, presentada pel deputat breton Paul Molac.

Alara que los articles èran estat votats e adoptats (amb modificacions per d'unes) un puèi l'autre, al moment del vòte final lo grop socialista utilizava la procuracion per faire ganhar lo Non e entrainar lo regèt del tèxte.

Comprenèm pas brica aquesta actitud, aquesta novèla marca de mesprètz per l'expression de las lengas de França.

Aquò fa mai d'un còp que la question linguistica ven en discutida, mas las promessas e engatjaments venon pas jamai decisions seguras :

- Carta europèa de las lengas signada e non ratificada

- Grop Socialista del Senat en favor de la ratificacion, e dos meses puèi un « que nani » a l'Amassada per un tèxte favorable a aquestas lengas.

Regretam vòstra auséncia a aquela sesilha en ausant esperar qu'auriatz pas seguit las consignas negativas e que saupretz obrar d'aicí la fin de la legislatura e prene iniciativas per unas mesuras legislativas que sortiràn França de son immobilisme, de son passadisme linguistic e de sa denegacion de la realitat (exprimida per exemple pel Primièr ministre que declara : « il y a une seule langue en France, le français » !)

Demoram a vòstra disposicion per tot rescontre sus aquelas questions, portairas d'una democracia dobèrta e d'un engatjament ciutadan, per una vesion dinamica que transfòrme pas en ermàs los camps de las lengas e de las culturas a l'encòp localas e universalas.

Vos fasèm part de nòstras salutacions occitanas,

 

L'Institut d'Estudis Occitans-Aude tient à vous faire part de sa consternation suite à la tenue du débat parlementaire de ce jeudi 14 janvier sur la proposition de loi en faveur des langues régionales présentée par le député breton Paul Molac.

En effet, alors que les articles avaient été acceptés et, pour certains, amendés l'un après l'autre, lors du vote final, le groupe socialiste utilisant les procurations de vote a voté NON à l'adoption de ce texte, ce qui a entraîné son rejet.

Cette attitude est pour nous incompréhensible et marque une nouvelle fois un mépris quant à l'expression des langues de France.

Cela fait plusieurs fois que la question linguistique revient en débat, mais les promesses et engagements ne se traduisent jamais en décisions fermes :

- Charte européenne des langues signée mais non ratifiée

- Groupe Socialiste du Sénat en faveur de la ratification, et deux mois après « niet » à l'Assemblée pour une mesure en faveur de ces langues

Nous regrettons votre absence à cette séance en espérant que vous n'auriez pas suivi les consignes négatives et que vous saurez œuvrer d'ici la fin de la législature et prendre des initiatives pour que des mesures législatives sortent la France de son archaïsme linguistique et de son déni de la réalité (exprimé par exemple par le Premier ministre déclarant qu'« il y a une seule langue en France, le français » !)

Nous restons à votre disposition pour toute rencontre autour de ces questions, porteuses d'une démocratie ouverte et d'un engagement citoyen, pour une vision dynamique qui ne laisse pas en déshérence l'expression de langues et cultures à la fois locales et universelles.

Nous vous exprimons nos sincères salutations occitanes.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

estada 21/01/2016 11:45

Je pensais bien que tu allais réagir, et je t'attendais. je suis aussi consternée que toi devant tant d'acharnement et de bêtise. Il faut croire qu'on leur fait peur, serions-nous des terroristes dangereux?
Alan il va falloir sacrifier ta barbe....